31/01/2009

"L'audace modifie la trajectoire de la culture" (Patrick Dion)

Hier, sur un blog tenu par un journaliste canadien, je trouve mention de la bande-annonce de mon livre "Les Minutes célibataires". Le billet est titré: L'audace modifie la trajectoire de la culture. Patrick Dion y évoque le roman Le froid modifie la trajectoire des poissons du Québécois Pierre Szalowski. Je cite Patrick: "Porté par sa récente nomination au très courtisé Grand Prix Littéraire Archambault, le roman a été adapté en langue espagnole. L'éditeur du pays de Cortez, Random House Mondadori, ne lésine pas sur les moyens pour mousser la sortie de cet excellent roman. La preuve, cette publicité créée pour la télévision barcelonaise. Époustouflant! À quand de telles initiatives sur les chaînes télévisuelles du Québec? J'en ai presque mal à ma littérature."

Dans les commentaires de ce billet, une autre journaliste, s'étonne, en citant l'url de ma vidéo, qu'ailleurs dans le monde, la bande-annonce de livres se propage.
"On voit de plus en plus de bandes-annonces pour annoncer la sortie d'un livre, mais c'est très rare ici" (au Québec). 

J'ai commenté à mon tour le post de Patrick Dion en précisant que l'idée de la bande-annonce des "Minutes célibataires" était dûe à mon initiative et non pas à celle de mon éditeur. J'ai raconté le casting du film fait à l'arrache, en 3 jours, sur Facebook et ma recherche de partenanire pour diffuser ma bande-annonce sur la plateforme Skynet Lili.

Patrick Dion m'a répondu gentiment:
"Bonjour Valérie et merci pour ce petit mot. Bravo pour la bande-annonce. Je ne suis pas surpris de constater que l'idée venait de vous. D'ailleurs, le monde de l'édition au Québec n'emboîtera pas le pas avant plusieurs années. Pour question de moyens mais aussi pour une question d'incompréhension de la machine web. Je créerai probablement moi-même la b-a de mon futur roman. Et c'est pas nécessairement un point négatif. L'auteur demeure quand même le mieux placé pour savoir ce qui se passe réellement dans sa tête."

C'est exact : l'auteur d'un livre sait exactement quels sont les points forts de son récit à mettre en image, les moments clefs de l'intrigue, l'ambiance qui sied au décor et le type de personnages qui évolue dans son univers. Le travail avec le réalisateur de ma bande-annonce a consisté en ça: lui indiquer les points forts et choisir les scènes au potentiel cinématographique avec son aide, son oeil, son expérience de l'image. Pour le reste, je me suis aussi occupée de la production, du repérage, du catering et j'ai adoré participer au montage. Ouf! C'est fou ce que l'on apprend en faisant.

30/01/2009

Mon homme est accro à Twitter. Et vous?

twitter-t-shirt
Imaginez le stress. J'ai cru qu'il avait une liaison. Mais non! Depuis quelques temps déjà, mon homme envoie des messages à un tas de gens que je ne connais pas. A tout moment de la journée. Son téléphone n'arrête pas de faire tuûut! Il reçoit un tas de sms. Genre: "Croisé Brad Pitt au Madison café de LA". Ou encore: "Vu Hugues Dayez à la boulangerie avenue Plasky" (ce qui, j'en conviens, fais plus local que LA). Mais aussi: "l'url du jour": http://fr.youtube.com/watch?v=e1GNXVc94v0

Tous ces gens qui sont sur Twitter, ça commence à faire du monde. De plus en plus de professionnels de la Toile  font de la veille sur cette plateforme et traquent la moindre information. Parmi les geeks avec lesquels j'ai eu le plaisir de travailler, Clo Willaert (du groupe de presse Sanoma): elle m'a Twittée ;-) Ou plutôt, l'url de ma vidéo "Les Minutes célibataires" a été diffusée sur son réseau via Twitter. Merci pour le geste Clo.

Et vous? Avez-vous déjà surpris votre homme ou vos copines à twitter à n'importe quelle occasion ? J'avoue que je n'y suis pas et que sms + ordinateur =  trop pour moi.

Pour conclure, une anecdote croustillante:
La dernière fois que mon amoureux m'a envoyé un sms, c'était pour me signaler des bombes ultra sexy qui jouaient les hôtesses dans une soirée bruxelloise. Ce sms finissait par un "Woouhououh! lascif du loup de Tex Avery. Autant dire que j'ai été surprise. Joli lapsus, bel acte manqué? Au lieu de l'envoyer à son groupe d'amis sur Twitter, il envoie ce message à sa dulcinée. Heureusement pour lui, j'ai ri !

PS: Twitter d'après Wikipédia: Twitter est un outil de réseau social et de microblogging, qui permet à l'utilisateur de signaler à son réseau "ce qu'il est en train de faire". Il est possible d'envoyer et de recevoir ces updates (mises à jour) par le Web, par messagerie instantanée ou par messagerie numérique.

27/01/2009

Pré-buzz?

lou-minutes
Petit exercice de vérification (e-marketing, buzz et efficacité via Facebook):

Hier, vers 15h, la vidéo de mon film "Les Minutes célibataires" était lancée sur le Web. En quelques heures, voici les blogs qui ont déjà relayé l'info:

http://le-celibat-ne-passera-pas-par-moi.skynetblogs.be/p...

http://www.brice.org/2009/01/26/les-minutes-celibataires/

http://www.balencourt.com/blog/2009/01/27/les-minutes-cel...

http://friendfeed.com/damienvanachter

http://damienvanachter.storytlr.com/entry/13197/47602

http://fishturn.blogspot.com/2009/01/finitude.html

www.lou-mag.be

Que la chaîne continue, grâce à vous tous: Merci !

26/01/2009

Bande-annonce: "Les Minutes célibataires"

minutes_header
Scoop!
Voici la bande-annonce de mon livre: "Les Minutes célibataires". 

Publié aux éditions Luce Wilquin, il sera disponible en librairie dès le 16 février 2009.

Que ces images suscitent en vous désir, curiosité ou envie de plonger dans ces 39 nouvelles qui parlent de rencontres...

Un grand merci à Julien Banié qui a réalisé ce film de 1'40, ainsi qu'à toutes les personnes et les amis d'amis recrutés via Facebook ou les Skynetblogs. Merci à l'équipe de Skynet Lili, qui soutient mon projet et le diffuse sur sa plateforme.

25/01/2009

Blog imprimé : sauver les journaux ou les tuer ?

Aux Etats-Unis, l’entrepreneur Joshua Karp lance Printed Blog.
Un journal gratuit de 6 pages en version papier, alimenté par le contenu de blogs. Lancement le 27 janvier à Chicago et à San Francisco.

Adieu aux reporters, trop chers
Une équipe rédactionnelle composée de blogueurs, une illusion ? Pour l’instant, 300 blogueurs recensés comme « experts » dans un  domaine particulier ont déjà accepté de collaborer à ce journal en offrant du contenu agrégé de leur blogs : articles, photographies, musique…  Chaque numéro devrait être publié deux fois par jour à 1,000 exemplaires.

Partage de revenus avec les fournisseurs de contenu
Selon le business model, les fournisseurs de contenu devraient être rétribués grâce au partage des revenus publicitaires. Les annonceurs devraient suivre, étant donné que ce journal est « hyper-local », assure le directeur.

Jamais plus sans les Communautés
Pour la promotion de Printed Blog, les plateformes communautaires ont été activement mises à contribution : Twitter, Flickr, MySpace, Facebook… D’autre part, les utilisateurs du site theprintedblog.com pourront, à terme, élire les blogs dont ils veulent voir le contenu publié.

En ces temps de crise, qui n’épargne ni la presse payante, ni les journaux gratuits, cette initiative étonne les plus sceptiques. Mais Joshua Karp s’affirme optimiste : « Printed Blog est une expérience. Avec la production à coût réduit, les risques sont limités. » En d’autres termes, mieux vaut vivre « une expérience basée sur un nouveau modèle économique que de ne rien entreprendre du tout.

Qui fera de même en Belgique ou en France ?

Du blog au papier : L'autofictif d’Eric Chevillard

Quand un blog d’écrivain devient livre
Il y a quelques jours, sur son blog L'autofictif, Éric Chevillard annonçait la publication de son journal constitué d’aphorismes en livre : "Les 328 premiers billets de L'autofictif, publiés entre le 18 septembre 2007 et le 17 septembre 2008, sont désormais disponibles en librairie comme cela se faisait jadis".

Titre du livre : "L’autofictif. Journal 2007-2008", éditions Arbre Vengeur, 256 pages, 2009.

Et l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages d’ajouter, avec l’humour qu’on lui connait : «(…)J’ai ouvert un blog, quel vilain mot, j’ai donc ouvert un vilain blog et je lui ai donné un vilain titre, plutôt par dérision envers le genre complaisant de l’autofiction qui excite depuis longtemps ma mauvaise ironie. Rapidement j’ai pris goût, et même un goût extrême, à cet exercice quotidien d’intervention dans le deuxième monde que constitue aujourd’hui Internet et à ces petites écritures absolument libres de toute injonction. »

22/01/2009

Liège: Première rencontre pour la sortie de mon livre

liege_invit2

Aaaah! Liège!

Ville de mes ancêtres (ma famille paternellle vient de Liège) que je porte dans mon coeur. Cité sympathique, berceau de pépites artistiques, terre de poètes et d'écrivains. Etape symbolique dans mon parcours: en 2004 j'y ai publié mon premier roman La robe de mariée aux éditions Le Fram.

C'est donc avec un plaisir particulier que j'irai présenter mon nouveau livre Les Minutes célibataires aux éditions Luce Wilquin, lors d'une soirée à Liège.

La date: le 13 février 2009. Pour en savoir plus et réserver votre place, toutes les infos sur le site du Fram qui organise cette soirée-dîner pré-Saint-Valentin.

Au programme: "Minutes célibataires pour robe de mariée"

Dès 18h30: table d'hôtes délicieuse (10 euros sur réservation)
20h: présentation des "Minutes célibataires" et de "La robe de mariée"  de Valérie Nimal par l'écrivain Véronique Janzyk. Entrée libre!

Faites-moi signe si vous venez à cette soirée. J'ai hâte de vous y rencontrer!

20/01/2009

Paulo Coelho, du bon usage d'Internet

Quand Paulo Coelho vient poster un message sur votre blog, il y a de quoi s'étonner. C'est l'expérience vécue par Charles Bricman sur son blog. Le titre de son post , dont je vous recommande la lecture, est: "J'ai twitté au bord de la rivière Piedra".

coelho

On y apprend que l'écrivain brésilien Paulo Coelho, l'un des plus lu et traduit au monde, est un pro de la Toile. Faites un tour sur son blog, et constatez à quel point l'auteur passe du temps à gérer ses "amis" via le Web. Car Coelho déclare être membre de diverses plateformes communautaires (en tout une vingtaine comme Facebook, MySpace, MyBlogLog, Twitter, etc.) et semble très actif dans l'animation de ces dernières. La preuve? Il n'hésite pas à commenter le post de Charles Bricman, aussi rapidement que l'éclair, non sans humour. Ce 20 janvier, l'auteur de best-seller publiait un message invitant ses lecteurs à publier leurs interventions sur son blog (vu par 230.000 visiteurs uniques par mois) afin de les aider à diffuser leurs idées.

Une chose qui m'a intéressée quant à l'usage d'Internet par un maître du Page turning:
Sur son blog et sur son site, Coelho offre à ses visiteurs certains de ses livres. Gratuitement! N"importe quel internaute peut télécharger un ouvrage et le disposer à son tour sur son blog. Etonnant? Pas tant que ça. Il suffit de voir ce qu'on fait Radiohead ou d'autres groupes célèbres avec leur musique sur le Web.

A une échelle plus modeste ( ;-), j'avoue que lorsque le contenu de mon blog Les Minutes célibataires a franchi le stade tant espéré du "publiable chez un éditeur papier reconnu par ses pairs", la question d'y laisser mes textes (39 nouvelles) en ligne, disponibles gratuitement, s'est posée. En effet, à la demande de mon éditeur, j'ai retravaillé certaines nouvelles figurant sur mon blog, d'autres par contre ont été entièrement préservées telles qu'elles avaient été conçues, à l'origine pour l'émission radio "Single" de Pure FM.

Dans mon cas, ces nouvelles ont été enregistrées dans un studio radio et podcastées quelques heures après leur diffusion sur mon blog. J'ai donc tranché : les fichiers audio des nouvelles resteront sur mon site, mais les transcriptions textuelles, elles, ont été enlevées étant donné les modifications que je leur ai fait subir en vue de leur publication dans un recueil de nouvelles.

Voilà la réponse à la question qu'un lecteur m'avait adressée: pourquoi j'avais enlevé les textes et pas le son des "Minutes célibataires" sur mon site podcast.

Pour en revenir à Paulo Coelho, je n'ai cependant lu de lui qu'un seul ouvrage: "L'alchimiste". Et vous?

19/01/2009

Hégémonie du Web?

http://pisani.blog.lemonde.fr/2009/01/14/medias-deux-revo...

Médias et journalistes doivent reconnaître que:

- dans le cocktail de publications et de produits qu’ils sont amenés à offrir au public, la priorité revient maintenant au web.

 

Le media des médias est le web sur lequel le contenu est dans la relation.

10:13 Écrit par VN dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/01/2009

Choc! "Le Monde" dédaigne les écrivaines en cette rentrée

En découvrant la sélection des "livres incontournables" de la rentrée de janvier dans le Monde, j'ai été choquée: aucune femme ne figure dans cette liste. Pourquoi?

Un article de la blogueuse Wrath abondamment commenté ouvre le débat ici.

Autre chose qui me chagrine: la représentation des femmes lors d'un JT en France. Lisez plutôt cet article du Soir. Extrait :"Où sont les femmes ? En tout cas pas dans les journaux télévisés des chaînes françaises. Une étude INA Stat (Institut national de l’audiovisuel) qui vient de paraître montre que lorsqu’un intervenant est invité à s’exprimer dans le cadre d’un JT – hors anonymes –, dans 8 cas sur 10 en 2007, il s’agit d’un homme."

Dans quel monde vivons-nous? Devrons-nous pleurer pour que les journalistes "respectables" appliquent le système de la parité? Je commence à croire que les Scandinaves ont raison d'aller dans ce sens.

Dernières épreuves, journalistes et toujours Facebook

coverln
Il y a quelques jours, Luce Wilquin, mon éditrice, m'a avertie que certains journalistes ont reçu mon livre avant même qu'il ne soit imprimé, sous forme d'épreuves reliées. Pour des questions de délai d'impression dans un magazine (mensuel ou trimestriel par exemple), le fait de pouvoir lire un livre avant qu'il ne sorte leur permet de prendre le temps et de planifier comme bon leur semble une éventuelle recension...

Ainsi, envoyée par Milady hier sur Facebook: cette photo.
Hélène, la rédactrice en chef de Lou magazine venait de recevoir "Les Minutes célibataires" en service de presse et s'apprêtait à lire mon livre le soir même. Elle a publié cette photo sur sa page Facebook ! Merci ;-)

16/01/2009

Sortie du film "Les Minutes célibataires" sur Skynet Lili

cover_minutes2
Chers lecteurs,

Bon, vous arrêtez de me demander sur Facebook "quand ça sort?": c'est pour bientôt ;-)! Pour résumer, voici où en est mon projet :

Julien et moi, nous terminons aujourd'hui le montage de mon petit film "les Minutes célibataires". C'est une bande-annonce un peu spéciale puisqu'elle donnera un avant-goût de ce qui se trouvera dans mon livre: "Les minutes célibataires". Avec le réalisateur, nous avons choisi des extraits de scènes les plus marquantes de mon livre qui est un recueil de 39 nouvelles. Casting fait sur Facebook et via les Skynetblogs... Promotion via Internet, puisque c'est ici que tout se passe désormais. Vous en doutez encore? Non puisque vous êtes ici!

Pourquoi une bande-annonce de livre?
C'est une idée volée au cinéma. Une façon d'innover et d'offrir du 2 en 1 (ah! le bon vieux "Wash & Go!") à mes lecteurs... Une envie de toucher d'autres cibles, plus jeunes ou mieux connectées, plus en phases avec les outils qu'offrent la Toile et le soutien d'un sponsor de taille: Skynet.

Un sponsor
Le film devrait donc être lancé sur le site de Skynet Lili, d'ici quelques jours... Avec les outils et le réseau de blogueurs dont Skynet Lili dispose, nous allons faire quelque chose de bien.

Déjà un grand merci pour vos messages et vos questions qui affluent au sujet du projet. A suivre ici...

14/01/2009

Vidéo du livre pop up "ABC 3D"

De plus en plus d'éditeurs choisissent le support vidéo pour promouvoir la sortie d'un livre. Dans ce cas-ci, il s'agit de "ABC 3D" de Marion Bataille.

Ce livre pop up met en scène l'alphabet. Tout simplement, page après page, les lettres se dressent et invitent notre imaginaire à les suivre. Regardez plutôt.

Graphiste et illustratrice, Marion Bataille a publié des livres sur le surréalisme, et des ouvrages pour enfants.Dans son travail, elle accorde une attention particulière à la typographie et la couleur. Un univers poétique et ludique. Joli travail, mis en valeur par le film. Bravo pour le soutien vidéo!

13/01/2009

Romans audio à télécharger sur téléphones portables

Au Japon, l'édition et la vente de livre connaissent des changements importants, depuis quelques années, lesquels peuvent nous apprendre beaucoup de choses. Parmi les romans qui se sont les mieux vendus, en 2007 cinq du top dix ont été diffusé via des téléphones portables ! Ce sont pour la plupart des livres écrits par des étudiants et destinés à être lus sur des téléphones.

Ils sont rédigés en courts chapitres, lus de manière rapide dans les transports en commun. Je me souviens d’avoir lu plusieurs article sur ce phénomène dès 2006 sur ce blog.

Le tout premier roman du genre a été écrit par un certain Yoshi au Japon en 2003 : Deep Love, l’histoire d’une prostituée à Tokyo. Succès phénoménal qui par la suite a donné naissance au livre en version papier, édité à 2.6 million d’exemplaires et exploité ensuite sous d’autres formes de médias. Aujourd'hui, le "roman cellulaire" est devenu populaire en Chine où les GSM peuvent lire entre 1,000 et 2,000 mots.

A l’époque, en 2004, je rêvais de proposer mes histoires sonores, Les Minutes célibataires, à l’opérateur belge Proximus… Je me souviens qu’une étudiante de l’ERG (école artistique belge) avait eu l’idée d’une cabine téléphonique où, quand on décroche le combiné, on entendait une voix raconter des histoires, comme Les Minutes célibataires… Une idée extra ;-)! Caroline Dath elle s'appelait.

carolinedath2


A quand l'invasion sur nos ondes belges, françaises, européennes? A quand les opérateurs qui offrent des minutes d'histoires susurées à vos oreillettes?

12/01/2009

Je suis une sentimentale... (Merci à Grégory sur Facebook)

Emotion sur la toile, moment intense que j'ai envie de partager avec vous, visiteurs arrivés ici par hasard, lecteurs assidus, auditeurs fidèles, passagers temporaires.

Ce soir, j'ouvre ma page sur Facebook. Quelques messages postés sur mon mur par mes contacts attirent mon attention. L'un de ces messages me touche. En plein coeur. C'est celui de Grégory. Je me permets de le citer en entier, en espérant qu'il ne sera pas perturbé par cette drôle de manière de faire:

Gregory est un auditeur de Pure FM, la radio pour laquelle j'ai écrit Les Minutes célibataires. De 2004 à 2008, chaque vendredi, dans l'émission Single, puis dans Elle et Lui, je lisais la nouvelle que j'avais écrite. Ma voix passait sur l'antenne et diffusait mes paroles : des histoires de rencontres, désirs, amour, ruptures, mort, violence, poésie, désamour... Chaque vendredi, de 19 h à 20h, Les Minutes célibataires ont pénétré dans les chaumières par la magie des ondes radio. merci Pure FM. Merci Muriel et Brice d'avoir eu la belle idée de cette série.

Merci Gregory, de me rappeler ces moments intenses, ces journées d'écritures, ces après-midis d'enregistrement en studio avec Gauthier, le lecteur des voix masculines.

Rares sont les gens qui prennent le temps de dire: je vous ai écoutée, lue, aimée. Rares sont les gestes gratuits, tendus comme des baisers aux joues empourprées d'auteures isolées.

Cette parenthèse fermée, voici pour vous un baiser. Je m'en vais peaufiner le (3e) montage de mon film.

baiserpourvoustous

Un roman interactif via Twitter

Toujours à propos de la diffusion de l'écrit sur Internet:

Lu sur l'excellent blog La Feuille: "Un roman interactif via Twitter". Découpé en courts chapitres, il est signé Thierry Crouzet, blogueur et écrivain. Une initiative à suivre...

 

10/01/2009

Déclin du livre papier, renaissance sur le web

livre-fotolia

Lu dans Le Monde des livres de vendredi 9 janvier 2009 :

"Deux éditrices new-yorkaises racontent leur licenciement". L'une d'elle évoque l'avenir du livre et l'influence d'Internet sur le marché éditorial:

L'édition, assure Christina, "est autant bouleversée par Internet que la musique ou la presse". L'e-mail a entièrement modifié le métier. La vitesse qu'il a introduite bouleverse la chaîne, de l'accès aux textes des auteurs à la commercialisation des ouvrages. "Elle met une pression terrible sur les éditeurs, qui doivent lire plus de manuscrits et décider bien plus vite qu'avant."

Surtout, le Net transforme le rapport à la lecture. "Les jeunes n'ont aucune mémoire de l'avant Google. Il ne leur vient pas à l'idée d'aller en librairie. Ils fonctionnent différemment, n'ont que faire des critiques de livres ou des suppléments littéraires des journaux. Autonomes, ils ne font confiance qu'à leur jugement et fonctionnent en réseau hyper-connecté. Si l'un a adoré un livre, tout son entourage va le lire."

L'auteur de cet article, Sylvain Cypel conclut:

Le "livre-papier" connaît sans doute ses dernières heures. "Ce sera excellent pour l'environnement, mais les bibliothèques disparaîtront." Enonçant ces propos, ses yeux se voilent un instant. Christina abonde : "Je suis victime d'une inéluctable transition. Ce n'est pas une tragédie", mais à condition que les éditeurs sachent s'adapter. Sinon, dit-elle, beaucoup d'autres employés la suivront. "Optimiste le matin, pessimiste le soir", elle rêve de créer une agence de marketing numérique spécialisée dans l'édition. Mais la concurrence sera rude.

Pour ma part, je fais partie des geeks persuadés, comme Denis Balencourt, Brice Le Blévennec ou Damien Van Achter, que 2009 verra fleurir moult agences en e-marketing spécialisées dans l'édition. Editeurs, il est grand temps de surfer sur la vague!

07/01/2009

Pourquoi j'aime Miranda July

Miranda July.

Qui c'est ? Une Américaine. Elle écrit, elle filme, elle met en scène, elle est plasticienne et je l'aime bien. C'est une grande fille tout brune avec du chien et un talent fou. Pourquoi je vous parle d'elle maintenant? Juste comme ça, pour le plaisir. Et aussi parce que j'ai lu sur son site qu'elle avait créé un petit site au lancement de son livre: "No One Belongs Here More Than You" et que ça avait bien marché. Je cite: The website was viewed more then 3 million times in less than a week. >> Trois millions de pages vues en une semaine, il faut le faire!

july-site

Miranda, tu es la reine de la communication. En français, son livre s'appelle "Un bref instant de romantisme" et est publié chez Flammarion. Je vous le conseille, c'est un univers étrange, contemporain, borderline, très féminin.  Quand je repense à ses héroïnes, j'en ai des frissons. Il faut aussi voir son film: Me and You and Everyone We Know (2005).

Présentation de mon livre par l'éditeur

resumeluce

 

Ca y est, c'est concret! Mon livre fait partie des trois nouveautés de février 2009 au catalogue des éditions Luce Wilquin. Pour lire le résumé, cliquez ici. Et zou! 

06/01/2009

Lu dans la DH ce matin: "Les Minutes célibataires"

article_dh
Joie de lire le petit article consacré à mes nouvelles podcastées sur mon site. Une brève parue ce matin dans le quotidien La dernière Heure... et signée Mateusz Kukulka, un journaliste qui s'intéresse au WEb de près ;-) Merci!!

05/01/2009

Et une couverture nouvelle, une!

Quel impact ont les couvertures de livres ? Un jour, j'ai fait l'expérience en observant une vitrine de librairie et les tables sur lesquelles étaient exposées les nouveautés. J'ai laissé parler mes yeux et je me suis attardée sur quelques photos de livres. Sans chercher à déchiffrer ni nom ni titre, ni éditeur. Juste pour voir vers quoi mon regard accrochait. Il va de soi que les lecteurs feuillettent parfois un livre rien que pour sa couverture. J'en suis sûre... Bref, avec mon nouvel éditeur, nous en avons parlé. Luce Wilquin a une très belle unité dans le graphisme de ses couvertures. Elle connait son métier.

Il y a quelques mois, elle m'a demandé ce que je désirais comme photo, et je lui ai parlé d'une bouche. Rouge.

cover_minutes2

Car la première histoire de mon livre s'appelle La Bouche. Elle interpelle, fascine ses auditeurs. Vous pouvez d'ailleurs en écouter ici une version audio, qui avait été écrite pour la radio. La version du livre a été retravaillée pour être publiée...

Alors voici la couverture de mon livre qui sortira en février 2009!

Vous aimez?

De l'importance des couvertures de livres

robe
En France, la sobriété est de mise chez les (très respectables) éditeurs. Pour la littérature générale, les maisons anciennes choisissent souvent des couvertures dépouillées, monochromes, toutes blanches comme chez Gallimard ou toutes bleues chez Stock. D'autres suivent la tendance depuis des années comme Grasset, P.O.L, Minuit...

Mais la photo de l'auteur a tendance à apparaitre çà et là. Sur un bandeau. En quatrième de couverture. Car le visage de l'écrivain attire le regard. Et puis, il y a les maisons d'édition plus récentes, ouvertes au changement, qui misent sur le choc des images, le poids de la photo. Comme cela se fait dans le monde anglo-saxon.

Et en Belgique? La plupart des éditeurs choisissent la voie plus commerciale de la couverture illustrée. Aux éditions Le Fram, par contre, opte pour le monochrome. Mon premier livre est sorti chez eux (en 2004) comme il sied à son sujet: La robe de mariée était revêtue d'une couverture toute blanche. L'éditeur avait choisi un très beau papier et l'ensemble donnait un air virginal au roman. Qu'en dites-vous?

 

02/01/2009

La fin du tournage: on s'offre une pause

julien

Avant de peaufiner le montage des "Minutes célibataires", Julien s'est offert une parenthèse à Barcelone. J'ai pris quelques jours de congé.

Belle année à toi Julien! Et à vous tous, qui avez découvert le blog des "Minutes célibataires" commencé en novembre.

12:45 Écrit par VN dans Général | Lien permanent | Tags : realisateur, julien, tournage | Commentaires (4) |  Facebook |