02/02/2009

Comme un lundi sur La Première

Chouette!

Ce matin sur la Première chaîne radio de la RTBF, dans sa liste de liens, le journaliste Damien Van Achter évoquait la bance-annonce de mon livre "Les Minutes célibataires". Cliquez ici si vous voulez l'écouter. 

Un auditeur de l'émission signalait (dans un commentaire sur le site) que "La plupart des éditeurs américains (Random House, Workman Publishing, Bantam Dell, ...) utilisent le procédé depuis 2006". 

A ceci je réponds: Bien sûr, les Américains ont tout compris en matière de promotion littéraire! L'image est un support pour le livre et la diffusion sur Internet un canal gratuit et efficace. C'est en voyant des trailers sur Amazon que j'ai eu l'envie de créer ma bande-annonce de livre. En France, l'été dernier, deux ou trois éditeurs ont eu l'idée de financer des bandes-annonces pour des romans. En Belgique, jusqu'à présent, à ma connaissance, il n'y avait pas encore eu de production de ce genre avec les moyens qu'utilise le cinéma (technique, casting, décor, etc).

makingof

J'insiste: cette initiative est la mienne, et non celle de mon éditeur ;-) Peu de maisons d'édition belges ont les moyens de produire une bande-annonce ou l'envie de consacrer un budget à cela. Idem au Québec, comme vous le lirez dans mon billet précédent. Dans d'autres disciplines, de plus en plus d'artistes, musiciens, plasticiens, chorégraphes, utilisent les outils mis à disposition par la Toile pour soutenir leur projet artistique. Il est temps que l'édition francophone exploite elle aussi les possibilités offertes par la Toile. Pourquoi s'en priver?

Les commentaires sont fermés.