20/03/2009

Salon du livre de Paris, le WE dernier

salonlivre
Ce que j’aime au Salon du Livre à Paris, c’est…
Paris ! Suite à la naissance de ma fille, je n’y étais plus allée depuis deux ans. Trop long !
J'aime: Le fait d’y aller en train (1h22 de Bruxelles), de prendre quelques jours de congé, de s’y balader. L e soleil, les jupes déjà légères pour la saison, les bus bien agréables pour découvrir des coins insoupçonnés.  Tombée sous le charme du quartier de la Butte aux cailles, où nous avions réservé une chambre d’hôtel. Un Paris calme, poétique et humain.
J'aime pas: Les Français qui râlent très haut, très fort, dans les files d'attente.

Le salon du livre en lui-même ?
Grand, coloré, familial : beaucoup plus d’enfants qu’à Bruxelles, tous là pour voir leurs auteurs préférés et faire des découvertes.

Le stand de la Communauté française de Belgique
Ma séance de signature s’est plutôt bien passée, contrairement aux prévisions multiples assénant : tu verras, c’est mortel, l’ennui, l’attente des petits auteurs belges inconnus, etc. Outre l’accueil amical de Léo Beeckman et de mon éditrice Luce Wilquin, j’ai retrouvé avec plaisir Isabelle Bary venue elle aussi dédicacer ses livres. Le dimanche matin à 9h30, c'était plus difficile, vu l'heure ;-)

Quant aux lecteurs, ils s’étaient déplacés, à ma grande surprise, le samedi après-midi. Grâce aux liens tissés sur Facebook, et au groupe que j’avais averti pour l’occasion, plusieurs fidèles étaient au rendez-vous. J’ai été très touchée de rencontrer des fans de la première heure, quand je lisais mes nouvelles sur Pure FM. Comme Mr Vertigo, alias Sylvain, qui m’a interviewée pour son blog il y a trois ans, et qui continue de m’écouter via mon podcast sur iTunes. 

D'autres rencontres inopinées
Ah! La spontanéité de ce journaliste mexicain (nous étions à côté de l’immense stand du Mexique, l’invité d’honneur, animé et très coloré) : ce jeune homme  a débarqué à ma table, avec son micro, et m’a posé quelques questions sur Les Minutes célibataires. Israël Ayala, c’est son nom. Son émission radio passe en français sur les ondes mexicaines de radio Ibero 909 et s’appelle Saperlipopette !

Le livre rose des auteurs

Joli, le carnet rose que les auteurs en dédicace recevaient à l’entrée du Salon. Est-ce pour nous encourager à écrire le prochain bouquin ?
Bon, il fait beau ce matin à Bruxelles, je me mets au travail.

Les commentaires sont fermés.