31/01/2009

"L'audace modifie la trajectoire de la culture" (Patrick Dion)

Hier, sur un blog tenu par un journaliste canadien, je trouve mention de la bande-annonce de mon livre "Les Minutes célibataires". Le billet est titré: L'audace modifie la trajectoire de la culture. Patrick Dion y évoque le roman Le froid modifie la trajectoire des poissons du Québécois Pierre Szalowski. Je cite Patrick: "Porté par sa récente nomination au très courtisé Grand Prix Littéraire Archambault, le roman a été adapté en langue espagnole. L'éditeur du pays de Cortez, Random House Mondadori, ne lésine pas sur les moyens pour mousser la sortie de cet excellent roman. La preuve, cette publicité créée pour la télévision barcelonaise. Époustouflant! À quand de telles initiatives sur les chaînes télévisuelles du Québec? J'en ai presque mal à ma littérature."

Dans les commentaires de ce billet, une autre journaliste, s'étonne, en citant l'url de ma vidéo, qu'ailleurs dans le monde, la bande-annonce de livres se propage.
"On voit de plus en plus de bandes-annonces pour annoncer la sortie d'un livre, mais c'est très rare ici" (au Québec). 

J'ai commenté à mon tour le post de Patrick Dion en précisant que l'idée de la bande-annonce des "Minutes célibataires" était dûe à mon initiative et non pas à celle de mon éditeur. J'ai raconté le casting du film fait à l'arrache, en 3 jours, sur Facebook et ma recherche de partenanire pour diffuser ma bande-annonce sur la plateforme Skynet Lili.

Patrick Dion m'a répondu gentiment:
"Bonjour Valérie et merci pour ce petit mot. Bravo pour la bande-annonce. Je ne suis pas surpris de constater que l'idée venait de vous. D'ailleurs, le monde de l'édition au Québec n'emboîtera pas le pas avant plusieurs années. Pour question de moyens mais aussi pour une question d'incompréhension de la machine web. Je créerai probablement moi-même la b-a de mon futur roman. Et c'est pas nécessairement un point négatif. L'auteur demeure quand même le mieux placé pour savoir ce qui se passe réellement dans sa tête."

C'est exact : l'auteur d'un livre sait exactement quels sont les points forts de son récit à mettre en image, les moments clefs de l'intrigue, l'ambiance qui sied au décor et le type de personnages qui évolue dans son univers. Le travail avec le réalisateur de ma bande-annonce a consisté en ça: lui indiquer les points forts et choisir les scènes au potentiel cinématographique avec son aide, son oeil, son expérience de l'image. Pour le reste, je me suis aussi occupée de la production, du repérage, du catering et j'ai adoré participer au montage. Ouf! C'est fou ce que l'on apprend en faisant.

16/01/2009

Sortie du film "Les Minutes célibataires" sur Skynet Lili

cover_minutes2
Chers lecteurs,

Bon, vous arrêtez de me demander sur Facebook "quand ça sort?": c'est pour bientôt ;-)! Pour résumer, voici où en est mon projet :

Julien et moi, nous terminons aujourd'hui le montage de mon petit film "les Minutes célibataires". C'est une bande-annonce un peu spéciale puisqu'elle donnera un avant-goût de ce qui se trouvera dans mon livre: "Les minutes célibataires". Avec le réalisateur, nous avons choisi des extraits de scènes les plus marquantes de mon livre qui est un recueil de 39 nouvelles. Casting fait sur Facebook et via les Skynetblogs... Promotion via Internet, puisque c'est ici que tout se passe désormais. Vous en doutez encore? Non puisque vous êtes ici!

Pourquoi une bande-annonce de livre?
C'est une idée volée au cinéma. Une façon d'innover et d'offrir du 2 en 1 (ah! le bon vieux "Wash & Go!") à mes lecteurs... Une envie de toucher d'autres cibles, plus jeunes ou mieux connectées, plus en phases avec les outils qu'offrent la Toile et le soutien d'un sponsor de taille: Skynet.

Un sponsor
Le film devrait donc être lancé sur le site de Skynet Lili, d'ici quelques jours... Avec les outils et le réseau de blogueurs dont Skynet Lili dispose, nous allons faire quelque chose de bien.

Déjà un grand merci pour vos messages et vos questions qui affluent au sujet du projet. A suivre ici...

20/12/2008

Photos du tournage: J'ai fait mon Hitchcock

vlcsnap-671067

Personne parmi les gens sélectionnés ne voulait "embrasser" un inconnu sur la bouche! Le casting sur Facebook ne nous a pas aidés à trouver un couple de comédiens qui s'embrasseraient devant la caméra de Julien... Nous avons donc joué la scène, Denis et moi. La passion, tout ça.

Un plan inspiré par ma nouvelle, L'ascenseur, que vous pouvez écouter en podcast ici.

Photo du Casting: Garance

 

Garance

J'avais oublié de vous présenter Garance, 13 ans. Julien aimait bien son regard espiègle. Elle joue une scène tirée de ma nouvelle London cab stories, que vous pouvez écouter ici en podcast.

22:45 Écrit par VN dans Général | Lien permanent | Tags : podcast, casting, garance, london cab | Commentaires (0) |  Facebook |

11/12/2008

Demain on tourne aussi à Ostende

 

nathalie

Demain midi, tournage à la côte belge, avec Nathalie. Une amie d'enfance retrouvée sur Facebook après 18 ans. Elle va figurer une mariée, en robe blanche sur la plage vide d'Ostende. Une scène adaptée de ma nouvelle: "Taxi driver - Le bermuda" que vous pouvez écouter ici.

Sur un air de Leonard Cohen... Quand j'ai écrit cette histoire de mariée en pleurs dans un taxi, je pensais à NY et à Leonard Cohen, Winter Lady. Hasard: quand j'ai contacté Nathalie via Facebook, je lui ai raconté cette histoire. Il se fait qu'elle vit avec le cousin de Leonard Cohen. Juste comme ça, j'avais envie de le mentionner pour la beauté des correspondances.

Demain matin, on tourne avec Sebastien

seb

Même pas eu le temps de vous dévoiler tous les visages qui joueront dans "Les Minutes célibataires"! Trop de boulot de préparation: Demain matin, 9h, on tourne place Saint-Pierre à Etterbeek. Une scène d'étreinte dans une cabine téléphonique... une des toutes dernières cabines Belgacom à Bruxelles, qui soit en état et peu taguée.

Sur la photo: Sebastien B, 31 ans. Il jouera la scène de rencontre dans la cabine avec Hélène.

Pourvu qu'il pleuve: dans ma nouvelle, cette rencontre se passe sous la pluie, derrière les vitres embuées d'une cabine. Quoi de plus romantique qu'une étreinte sous l'averse?

 

Suite du casting: Sarah 14 ans

 

sarah

Sarah est la copine de Nina. Toujours plongée dans le casting, je cherchais un duo d'adolescentes qui se connaissent bien, ont leurs petits secrets et une connivence évidente. Nina m'a donc présenté Sarah, 14 ans. Elle jouera elle aussi la fameuse scène du bikini. Julien, le réalisateur, voulait les faire tourner au bord de la mer à Ostende, en ... bikini! C'est vrai que mon histoire, L'année du monokini se passe sur une plage mais de là à les torturer... J'ai insisté pour que nous trouvions plutôt une psicine couverte. Nous tournons cette scène dimanche 14 décembre et il risque de neiger.

Un détail : c'est cette ressemblance entre les deux amies, Nina et Sarah, comme si elle s'étaient choisies. Etrange, ne trouvez-vous pas ?  

12:15 Écrit par VN dans Général | Lien permanent | Tags : plage, piscine, film, sarah, ados, bikini, casting, nina | Commentaires (0) |  Facebook |

Suite du casting : Nina, 13 ans

nina

Et voici Nina, 13 ans.

Pour le casting des Minutes célibataires, je cherchais une jeune fille un peu sauvage, avec une animalité, une attitude un peu provocante. Je cherchais cette fille pour le rôle d'une ado en bikini, observée par un jeune homme. J'ai fouillé dans mes souvenirs et j'y ai retrouvé Nina. C'est la nièce d'une de mes amies. Nina je l'ai croisée quelques fois enfant et elle m'a laissé une impression de naturel. Je l'ai contactée par email et elle m'a envoyé ces photos.

Elle jouera dans la scène du bikini, extrait de ma nouvelle "L'année du monokini" (parue en octobre dans le magazine Pink Ribbon).

On m'a demandé pourquoi j'aime tant les adolescents. Pourquoi bon nombre de mes nouvelles dans Les Minutes célibataires mettent en scène des ados ? Parce qu'ils représentent la montée de la sève. La cristalisation du désir, la Naissance des pieuvres, comme dans le film éponyme.

09:12 Écrit par VN dans Général | Lien permanent | Tags : blog, film, sensualite, desir, casting, nina ado | Commentaires (0) |  Facebook |

08/12/2008

Suite du casting : Julie

julie

Et voici la victime de Phil, mon Serial killer : Julie, 20 ans. Elle, c'est le réalisateur Julien Banié qui l'a trouvée. Elle jouera dans la scène qui s'inspire de ma nouvelle (que vous pouvez écouter en podcast sur mon site, puisqu'elle a été écrite pour la radio à l'origine) : "La fermeture éclair". 

Pour le tournage qui aura lieu ce samedi, Julie portera une robe noire, avec une fermeture éclair, of course!

07/12/2008

Casting via Facebook: Hélène

ln

Et voici une autre de mes actrices, Hélène. Je cherchais une femme de mon âge (j'ai 38 ans) qui incarnerait un personnage énigmatique, une femme qui a déjà vécu beaucoup de choses, a connu la passion et la désillusion. La femme de mon histoire a envie de prendre des risques et se retrouve... au bout de quelques péripéties dans une chambre d'hôtel avec un inconnu. Après avoir lu un billet qui trainait sur une marche d'escalier et qui ne lui était pas adressé, mon héroïne concierge et curieuse, s'embarque dans une affaire sensuelle et secrète. Voilà le contexte de la scène qu'elle va jouer dans mon film. Cette scène, elle la tournera avec Fanny que je viens de présenter.

Comment je l'ai trouvée ? Hélène est une amie d'enfance. Nous avons repris contact après des années sur... devinez où? Facebook!

Elle a la beauté d'une héroïne grecque, mon Hélène au teint pâle. Ne trouvez-vous pas?

 

Suite du casting via Facebook: Fanny

fanny

Et voici Fanny, 19 ans. Elle a suivi pendant plusieurs années les cours d'art dramatique chez Marianne Casimir. Il se fait que moi aussi, quand j'étais jeune... Et nous ne le savions pas! Une intuition sans doute.

J'aime beaucoup son sourire espiègle, sur la photo de gauche. Fanny m'a semblée très à l'aise quand je l'ai rencontrée avec le réalisateur. Elle a fait ses études dans la même école que moi (il y a 20 ans)... Comment je l'ai trouvée?  Sur Facebook, via le groupe des anciens élèves de Saint-Dominique, une école de Bruxelles. Voilà comment j'ai pénétré le réseau pour trouver une jeune comédienne via cette plateforme.

Dans mon film Les Minutes célibataires, Fanny va jouer une scène érotique de "La suite Margaretha". J'ai réservé tout un étage dans un vieil hôtel d'Ixelles. Un hôtel des années trente, empreint de mystère, un peu glauque mais tellement cinématographique! Un lieu Lynchien, avec des couloirs orangés, des papiers peints à fleur, des rideaux de velours et des patios théatraux. J'adore cette ambiance, reste à la capter et à vous donner envie...

 

03/12/2008

Casting sur Facebook: un outil rapide et efficace

naila_simon

Ces jours-ci, je m’apprête à tourner un Film bande-annonce pour soutenir la sortie de mon livre, Les Minutes célibataires. D’après l’expérience de marketeers confirmés, j’ai appris que Facebook peut être un outil utile pour recruter des gens motivés, en quelques clics et quelques jours. Gratuit, rapide, efficace car « les amis de nos amis ont des amis qui peuvent avoir envie de vous aider ». C’est aussi simple que cela. Démonstration numéro un:
Parmi une quinzaine de personnes prêtes à jouer un petit rôle dans mon film, il me fallait des ados, des jeunes, des adultes et même un type avec une tête de serial killer ;-)
Bref, au lieu de faire appel à une agence de casting traditionnelle, vu mon budget de production limité, j’ai utilisé Facebook comme outil de recrutement. En quelques heures, j’ai reçu des dizaines de réponses et des photos de personnalités motivées, pour figurer dans Les Minutes célibataires.

Pour recruter les adolescents, je marchais sur des œufs : surtout ne pas les faire fuir ni leur faire peur. Dites seulement « cinéma, film ou casting » et les visages s’illuminent. Mais si les parents sont dans les parages, souvent ils refusent que leurs enfants participent à un tournage. Ils craignent le pire, Internet et ses prédateurs. Normal. Sur Facebook, les réseaux aident : on se connait via un « ami », et la confiance est renforcée. J’ai même reçu des photos envoyées par les parents, qui servaient d’intermédiaires entre leur enfant et moi, la productrice du film.

Résultat : j’ai trouvé mes deux "futurs acteurs prometteurs" pour jouer un jeune couple dans ma nouvelle titrée "L'oreille" : Simon et Naila. Ils sont superbes, d’une fraîcheur et d’un enthousiasme incroyable. Formidable, non, le réseau Facebook ? La suite du casting au prochain épisode...