20/02/2009

Culture Club : avec Nix hier sur La Première

Culture Club, c'est fait! Une émission d'une heure en direct, avec des journalistes enthousiastes.

Malgré le trac qui grattait ma gorge hier juste avant d'entrer au studio radio de La Première pour Culture Club, l'ambiance était détendue et m'a mise en confiance. Par chance, le cartooniste Nix était de la partie comme autre invité de l'émission. Ce grand type dégingandé, à l'humour décapant de flamand (à l'aise dans la langue de l'autre moitié du pays) ne l'a pas dans sa poche, justement. Il m'a fait penser à Arno, en plus jeune.

Une sacrée rencontre et un jolie manière de mêler BD et nouvelles à l'antenne. Ainsi, les journalistes Laurent Dehossay et Corinne Boulangier (et David Lallemand invité pour une chronique) ont pris plaisir à tisser des ponts entre nos travaux en évoquant ces sujets: l'humour ("vous voulez d'abord vous amuser"), le cadre, le point de vue, les limites de la liberté d'expression (que ce soit dans l'humour ou dans l'exploration de l'érotisme), le "risque" en temps de crise (rencontres sexuelles, dérives du Net, valorisation du desir à contre courant de la tendance portée par la crise), le blanc ou l'ellipse, les contraintes du format (pour Nix: la publication dans le journal De Morgen et pour moi la diffusion de mes nouvelles en radio)...

Pour écouter cette émission en podcast, cliquez ici. Amusement, comme on dit aussi en néerlandais!


18/02/2009

Matin Première: Nouvelles technologies

Le podcast de mon interview par Pascal Claude qui a eu lieu lundi 16 février dans l'émission Matin Première est en ligne sur le site de la RTBF.

"Et si l'avenir du livre passait par le web? Valérie Nimal est l'auteure du livre "Les minutes célibataires", qui vient tout juste de sortir. Pour promouvoir son oeuvre, elle n'a pas hésité à employer le net et à mettre en ligne une vidéo. Une première en Belgique!"

Cliquez ici pour écouter l'interview (3 minutes).

02/02/2009

Comme un lundi sur La Première

Chouette!

Ce matin sur la Première chaîne radio de la RTBF, dans sa liste de liens, le journaliste Damien Van Achter évoquait la bance-annonce de mon livre "Les Minutes célibataires". Cliquez ici si vous voulez l'écouter. 

Un auditeur de l'émission signalait (dans un commentaire sur le site) que "La plupart des éditeurs américains (Random House, Workman Publishing, Bantam Dell, ...) utilisent le procédé depuis 2006". 

A ceci je réponds: Bien sûr, les Américains ont tout compris en matière de promotion littéraire! L'image est un support pour le livre et la diffusion sur Internet un canal gratuit et efficace. C'est en voyant des trailers sur Amazon que j'ai eu l'envie de créer ma bande-annonce de livre. En France, l'été dernier, deux ou trois éditeurs ont eu l'idée de financer des bandes-annonces pour des romans. En Belgique, jusqu'à présent, à ma connaissance, il n'y avait pas encore eu de production de ce genre avec les moyens qu'utilise le cinéma (technique, casting, décor, etc).

makingof

J'insiste: cette initiative est la mienne, et non celle de mon éditeur ;-) Peu de maisons d'édition belges ont les moyens de produire une bande-annonce ou l'envie de consacrer un budget à cela. Idem au Québec, comme vous le lirez dans mon billet précédent. Dans d'autres disciplines, de plus en plus d'artistes, musiciens, plasticiens, chorégraphes, utilisent les outils mis à disposition par la Toile pour soutenir leur projet artistique. Il est temps que l'édition francophone exploite elle aussi les possibilités offertes par la Toile. Pourquoi s'en priver?