20/03/2009

Salon du livre de Paris, le WE dernier

salonlivre
Ce que j’aime au Salon du Livre à Paris, c’est…
Paris ! Suite à la naissance de ma fille, je n’y étais plus allée depuis deux ans. Trop long !
J'aime: Le fait d’y aller en train (1h22 de Bruxelles), de prendre quelques jours de congé, de s’y balader. L e soleil, les jupes déjà légères pour la saison, les bus bien agréables pour découvrir des coins insoupçonnés.  Tombée sous le charme du quartier de la Butte aux cailles, où nous avions réservé une chambre d’hôtel. Un Paris calme, poétique et humain.
J'aime pas: Les Français qui râlent très haut, très fort, dans les files d'attente.

Le salon du livre en lui-même ?
Grand, coloré, familial : beaucoup plus d’enfants qu’à Bruxelles, tous là pour voir leurs auteurs préférés et faire des découvertes.

Le stand de la Communauté française de Belgique
Ma séance de signature s’est plutôt bien passée, contrairement aux prévisions multiples assénant : tu verras, c’est mortel, l’ennui, l’attente des petits auteurs belges inconnus, etc. Outre l’accueil amical de Léo Beeckman et de mon éditrice Luce Wilquin, j’ai retrouvé avec plaisir Isabelle Bary venue elle aussi dédicacer ses livres. Le dimanche matin à 9h30, c'était plus difficile, vu l'heure ;-)

Quant aux lecteurs, ils s’étaient déplacés, à ma grande surprise, le samedi après-midi. Grâce aux liens tissés sur Facebook, et au groupe que j’avais averti pour l’occasion, plusieurs fidèles étaient au rendez-vous. J’ai été très touchée de rencontrer des fans de la première heure, quand je lisais mes nouvelles sur Pure FM. Comme Mr Vertigo, alias Sylvain, qui m’a interviewée pour son blog il y a trois ans, et qui continue de m’écouter via mon podcast sur iTunes. 

D'autres rencontres inopinées
Ah! La spontanéité de ce journaliste mexicain (nous étions à côté de l’immense stand du Mexique, l’invité d’honneur, animé et très coloré) : ce jeune homme  a débarqué à ma table, avec son micro, et m’a posé quelques questions sur Les Minutes célibataires. Israël Ayala, c’est son nom. Son émission radio passe en français sur les ondes mexicaines de radio Ibero 909 et s’appelle Saperlipopette !

Le livre rose des auteurs

Joli, le carnet rose que les auteurs en dédicace recevaient à l’entrée du Salon. Est-ce pour nous encourager à écrire le prochain bouquin ?
Bon, il fait beau ce matin à Bruxelles, je me mets au travail.

26/01/2009

Bande-annonce: "Les Minutes célibataires"

minutes_header
Scoop!
Voici la bande-annonce de mon livre: "Les Minutes célibataires". 

Publié aux éditions Luce Wilquin, il sera disponible en librairie dès le 16 février 2009.

Que ces images suscitent en vous désir, curiosité ou envie de plonger dans ces 39 nouvelles qui parlent de rencontres...

Un grand merci à Julien Banié qui a réalisé ce film de 1'40, ainsi qu'à toutes les personnes et les amis d'amis recrutés via Facebook ou les Skynetblogs. Merci à l'équipe de Skynet Lili, qui soutient mon projet et le diffuse sur sa plateforme.

20/01/2009

Paulo Coelho, du bon usage d'Internet

Quand Paulo Coelho vient poster un message sur votre blog, il y a de quoi s'étonner. C'est l'expérience vécue par Charles Bricman sur son blog. Le titre de son post , dont je vous recommande la lecture, est: "J'ai twitté au bord de la rivière Piedra".

coelho

On y apprend que l'écrivain brésilien Paulo Coelho, l'un des plus lu et traduit au monde, est un pro de la Toile. Faites un tour sur son blog, et constatez à quel point l'auteur passe du temps à gérer ses "amis" via le Web. Car Coelho déclare être membre de diverses plateformes communautaires (en tout une vingtaine comme Facebook, MySpace, MyBlogLog, Twitter, etc.) et semble très actif dans l'animation de ces dernières. La preuve? Il n'hésite pas à commenter le post de Charles Bricman, aussi rapidement que l'éclair, non sans humour. Ce 20 janvier, l'auteur de best-seller publiait un message invitant ses lecteurs à publier leurs interventions sur son blog (vu par 230.000 visiteurs uniques par mois) afin de les aider à diffuser leurs idées.

Une chose qui m'a intéressée quant à l'usage d'Internet par un maître du Page turning:
Sur son blog et sur son site, Coelho offre à ses visiteurs certains de ses livres. Gratuitement! N"importe quel internaute peut télécharger un ouvrage et le disposer à son tour sur son blog. Etonnant? Pas tant que ça. Il suffit de voir ce qu'on fait Radiohead ou d'autres groupes célèbres avec leur musique sur le Web.

A une échelle plus modeste ( ;-), j'avoue que lorsque le contenu de mon blog Les Minutes célibataires a franchi le stade tant espéré du "publiable chez un éditeur papier reconnu par ses pairs", la question d'y laisser mes textes (39 nouvelles) en ligne, disponibles gratuitement, s'est posée. En effet, à la demande de mon éditeur, j'ai retravaillé certaines nouvelles figurant sur mon blog, d'autres par contre ont été entièrement préservées telles qu'elles avaient été conçues, à l'origine pour l'émission radio "Single" de Pure FM.

Dans mon cas, ces nouvelles ont été enregistrées dans un studio radio et podcastées quelques heures après leur diffusion sur mon blog. J'ai donc tranché : les fichiers audio des nouvelles resteront sur mon site, mais les transcriptions textuelles, elles, ont été enlevées étant donné les modifications que je leur ai fait subir en vue de leur publication dans un recueil de nouvelles.

Voilà la réponse à la question qu'un lecteur m'avait adressée: pourquoi j'avais enlevé les textes et pas le son des "Minutes célibataires" sur mon site podcast.

Pour en revenir à Paulo Coelho, je n'ai cependant lu de lui qu'un seul ouvrage: "L'alchimiste". Et vous?

17/01/2009

Dernières épreuves, journalistes et toujours Facebook

coverln
Il y a quelques jours, Luce Wilquin, mon éditrice, m'a avertie que certains journalistes ont reçu mon livre avant même qu'il ne soit imprimé, sous forme d'épreuves reliées. Pour des questions de délai d'impression dans un magazine (mensuel ou trimestriel par exemple), le fait de pouvoir lire un livre avant qu'il ne sorte leur permet de prendre le temps et de planifier comme bon leur semble une éventuelle recension...

Ainsi, envoyée par Milady hier sur Facebook: cette photo.
Hélène, la rédactrice en chef de Lou magazine venait de recevoir "Les Minutes célibataires" en service de presse et s'apprêtait à lire mon livre le soir même. Elle a publié cette photo sur sa page Facebook ! Merci ;-)

07/01/2009

Présentation de mon livre par l'éditeur

resumeluce

 

Ca y est, c'est concret! Mon livre fait partie des trois nouveautés de février 2009 au catalogue des éditions Luce Wilquin. Pour lire le résumé, cliquez ici. Et zou! 

05/01/2009

Et une couverture nouvelle, une!

Quel impact ont les couvertures de livres ? Un jour, j'ai fait l'expérience en observant une vitrine de librairie et les tables sur lesquelles étaient exposées les nouveautés. J'ai laissé parler mes yeux et je me suis attardée sur quelques photos de livres. Sans chercher à déchiffrer ni nom ni titre, ni éditeur. Juste pour voir vers quoi mon regard accrochait. Il va de soi que les lecteurs feuillettent parfois un livre rien que pour sa couverture. J'en suis sûre... Bref, avec mon nouvel éditeur, nous en avons parlé. Luce Wilquin a une très belle unité dans le graphisme de ses couvertures. Elle connait son métier.

Il y a quelques mois, elle m'a demandé ce que je désirais comme photo, et je lui ai parlé d'une bouche. Rouge.

cover_minutes2

Car la première histoire de mon livre s'appelle La Bouche. Elle interpelle, fascine ses auditeurs. Vous pouvez d'ailleurs en écouter ici une version audio, qui avait été écrite pour la radio. La version du livre a été retravaillée pour être publiée...

Alors voici la couverture de mon livre qui sortira en février 2009!

Vous aimez?

01/12/2008

Bande-annonce et bouquin: innovons!

B2
Le cinéma use de bandes-annonces pour soutenir la sortie des films. L’édition littéraire francophone, elle, ne fait pas appel à ce genre d’outils. Pourquoi? Parce qu'elle est frileuse, toujours en retard d'un train dans le cyberspace. Aux Etats-Unis, les livres best-seller ont désormais leur trailer, que l’on peut visionner sur YouTube ou même sur Amazon.com. Et en France, cet été, quelques éditeurs ont fait l’expérience de la bande-annonce pour promouvoir la sortie d’un roman. Je veux parler des es éditions Plon et Léo Scheer, qui suivent l’évolution de l’e-marketing de près.

En Belgique, à part la vidéo réalisée en plan fixe par Aurelia Jane Lee et publiée sur le site de notre éditeur respectif Luce Wilquin, je ne vois pas d’autre initiative de ce genre. L’idée a donc germé dans ma petite tête de geek Internet et d’auteure désireuse d’innover dans sa façon de communiquer.

Alors je me suis lancée. Je me suis dit que c’était possible : réaliser un film de quelques minutes pour donner envie aux Internautes de lire mon livre. Une idée toute simple. Encore fallait-il trouver les moyens de le réaliser et les personnes pour  me conseiller… Pourquoi ne pas utiliser les outils mis à la disposition de tous sur Internet ? Tirer profit de ces plateformes que sont YouTube, Facebook, MySpace, Skynetblogs, Existe ? Il m’a fallu quelques jours, beaucoup de lectures sur l'utilisation des réseaux par l'édition, les conseils de Marie De Decker (Segment Manager Woman chez Skynet) et Benoit Delavaux (expert en e-marketing), de Denis Balencourt sur le User Generated Content et l’expérience en matière de cinéma de Sylvie van Ruymbeke chez Artémis Productions. Grâce à l’expertise de ces personnes, j’ai pu monter un projet : le film pour annoncer la sortie des Minutes célibataires, mon prochain livre.

Ainsi, la boucle est bouclée : j’ai commencé en 2005 par un blog qui diffusait les nouvelles que je lisais à la radio, puis ce podcast devient un livre en mars 2009, et le film lancera le livre en fevrier 2009 par le biais d’Internet. Vous me suivez toujours ou c'est franchement biscornu? 

Parlons concret à présent: convaincue par l'utilité de Facebook en matière de recrutement rapide et direct, j'ai donc lancé un casting sur Facebook pour trouver des comédiens ! En quelques jours, j'en ai trouvé 14, tous bénévoles et motivés. La prochaine fois, je vous présente leur jolie tête!

25/11/2008

Du blog au livre : Comment se faire éditer?

 

lucew

Beaucoup d’entre vous m’écrivent pour connaître le truc ! Comment se faire éditer par un éditeur, un vrai ? Dans le cas des " Minutes célibataires", comment une série d'histoires podcastées sur mon site devient-elle un livre? Ma réponse est simple : j'ai envoyé le manuscrit par la poste! Non, contrairement à ce que prétend Wrath, cette blogueuse de très mauvaise humeur, il ne faut pas (toujours) avoir de relations dans le monde de l'édition pour être édité. J’insiste sur le mot toujours.

Que faut-il alors ? Il faut un bon texte, d'abord. Ensuite, beaucoup de patience et des petites économies pour les frais d'envoi et les timbres à payer. Il faut y croire, essayer chez l’un, chez l'autre (en ayant pris le temps d'étudier son catalogue), accepter les refus par lettres types, accepter de revoir son texte aussi si l’éditeur le suggère.

Dans mon cas, les nouvelles que j’avais écrites pour la radio vont être adaptées en livre, à la demande de Luce Wilquin. Ma nouvelle éditrice c’est elle : une femme de conviction, qui a lancé sa maison d’édition il y a 20 ans. Une maison européenne vouée à la fiction de création, qui a une centaine d’auteurs à son catalogue. Mes préférés parmi ces écrivains : Dominique Costermans, Luc Baba, Jacques De Decker, Patrick Roegiers et Daniel Charneux. Les éditions Luce Wilquin ont souvent découvert de jeunes pousses, comme Kenan Görgün et Aurelia Jane Lee, deux jeunes auteurs. Luce Wilquin soutient ses écrivains, ce qui n’est pas une évidence, loin de là. Voilà, maintenant vous savez où mon livre sera édité. Prochaine étape: la fabrication du livre.